© 2016 par Mouv'arts. Créé avec Wix.com 

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

BTOY/STREET ART AU FÉMININ

Les pochoirs de portraits de femmes de l’artiste BToy figurent les murs des villes du monde entier, comme pour révéler au grand jour et aux promeneurs anonymes les visages de celles qui ont changé ou marqué l’histoire du féminin.
Artiste du Street Art, BToy (Andréa Michaelsson) est née à Barcelone. C’est dans les années 2000 et sur les murs de la ville espagnole qu’elle commence à coller ses premiers pochoirs. BToy évolue dans le milieu street art à majorité masculine et se fait rapidement remarquer par son style*L’artiste arpente les villes du monde entier pour poser sur leur murs qu’elle choisit en fonction de ce qu’ils évoquent (les strates du temps, l’usure,) des portraits de femmes connues ou qui l’ont un jour été. Ces « icones » deviennent alors de véritables réveille mémoire collective et individuelle, comme un hymne confiée à chaque passante : Marylin Monroe, Louise Brooke, Amy Johnson (l’une des premières aviatrices) Simone de Beauvoir (la célèbre auteure de l’essaie philosophie « le 2ème sexe »), des femmes symbolisant la liberté et brisant les normes afin de se réinventer ou de réinventer leur féminin. A propos de sa dernière exposition « Identity» à la galerie Itinérrance, dans le 13ème arrondissement de Paris l’artiste raconte que son œuvre cherche à faire dialoguer l’identité de chaque portrait de femmes venant pourtant des quatre coins du monde : «Ce sont pour la plupart des pionnières de leur époque à l’image des flappers, ces femmes des années 20 qui arboraient une coupe à la garçonne, portaient des robes courtes et évasées pour s’affranchir du corset. Elles utilisaient volontairement une esthétique masculine. Pour moi, elles ont brisé les normes sociales en vigueur tout en réclamant plus d’égalité. Ce combat est encore actuel car il existe toujours deux poids, deux mesures entre les hommes et les femmes, celles qui dirigent sont rares. Mais beaucoup sont des modèles de courage, comme Malala Yousafzai, cette très jeune activiste pakistanaise qui a reçu cette année le Prix Nobel de la paix. J’admire ce genre de fort caractère, capable de se battre pour ses idéaux » (©interview Elodie Cabrera).*Son style est imprégné de son regard de photographe visible dans le traitement des clairs/ obscurs : « C’est la base de ma peinture, j’ai toujours utilisé la photographie pour peindre ». Si le travail photographique est à la source de son travail, la peinture et particulièrement l’attention portée aux couleurs est essentiel chez l’artiste, ainsi que la technique du pochoir et l’affichage (paste-up)
Où voir ses œuvres à paris : Elle a rejoint le parcours artistique du street art du 13ème arrondissement à Paris, son portrait est situé Place Pinel. Ce portrait représente Evelyn Nesbit (danseuse de revue Américaine dans les années 1900, elle devint l’un des modèle les plus demandé à New York et posa pour des artistes et des photographes de renom)Cette fresque a été réalisée à l’occasion de son exposition ‘Identity’ à la Galerie Itinérrance.

https://www.flickr.com/photos/btoy/

LesGrandes fresques BTOY

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now