© 2016 par Mouv'arts. Créé avec Wix.com 

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Mouv'arts/Slow art

 

 

Cultiver la Sensorialité

Après de longues années à transmettre l’art dans son histoire et ses codes plastiques, j’ai eu la nécessité de transmettre ce que moi-même j’avais découvert dans mon cheminement. En recevant dans un musée de nombreux enfants de tout âge, de tous niveaux et milieux sociaux, j’ai observé peu à peu ce que j’avais osé regarder en moi-même : les enfants ne prenaient pas le temps d’un espace perceptif avec l’œuvre. Ils n’y étaient pas de toute façon invités et ils s’engouffraient rapidement, tout comme les adultes, dans des analyses, des techniques plastiques ou dans du descriptif. Bien que souvent ludiques, les séances que je proposais n’apportaient pas d’expérience corporelle, c’est-à-dire ne se reliaient pas à la globalité de l’être. Si l’œuvre d’art originale, par sa vibration ou l’énergie qu’elle renvoie, pouvait parfois déclencher cette expérience, je remarquais que cela n’était pas perçu de façon consciente. J’ai développé alors peu à peu les ateliers Mouv’arts afin de relier le corporel à l’expérience artistique. L’espace d’une nouvelle culture, celle du sensoriel, devint pour moi essentiel dans la transmission artistique.

Des sens au sens
Les arts visuels et les références culturelles liées à l’histoire des arts développent la sensibilité artistique, créative et expressive. Mais qu’est ce que la sensibilité ? Qui la cultive aujourd’hui et lui donne de l’espace ? Préparer le corps à ouvrir cet espace sensoriel élargit pourtant les connaissances par une meilleure appréhension ou plutôt absorption de l’œuvre. La rencontre avec l’œuvre d’art n’est pas seulement la rencontre avec une connaissance de l’esprit, elle est celle d’un ressenti physiologique duquel éclôt un sentiment. Prendre le temps de cet espace « contemplatif » est une expérience corporelle qui va ensuite inciter le public à mettre des mots sur leur ressenti, leur émotion, leur sentiment. L’analyse de l’œuvre découle de cette première approche et n’est pas vécue sur le mode passif, mais issue de sa propre expérience. Une approche en trois temps :

 

Slow viste/Le plaisir de la vue

Si l’artiste fait l’expérience de la création, le public lui vit l’expérience de la réception de l’œuvre. Ainsi contempler relève d’abord de la vue. Les participants sont invités à s’abandonner à cette expérience pour laisser place au sentiment esthétique. Cet espace ouvre un moment d’émotion qui n’est pas encore dans l’écoute, ni la pensée. Tout comme le peintre contemple un paysage et en saisit les ombres, les lumières et les vibrations, devant une œuvre la sensibilité reçue renvoie le spectateur à un espace de pure réceptivité . « Percevoir, dans le sens plein du mot […] c’est saisir un sens immanent au sensible avant tout jugement » (Maurice Merleau-Ponty). 

 

Créatif actif

Le laisser faire est le point essentiel pour démarrer le processus créatif. Les ateliers commencent avec une initiation au Wutao, un art énergétique accessible à tous.
L’espace des ateliers favorise la sensation de liberté et d’inspiration. Des matériaux variés sont à la portée des participants qui se laissent guider par leur état. L’inhibition du fameux  » je ne sais pas dessiner » s’estompe pour laisser place à une circulation créative et spontanée.

Retrouver l’émerveillement du jeu créatif possible dans les couleurs, matières, matériaux à agencer, exprimer son ressenti ou son état présent sans aucun jugement d’un bien ou d’un mal faire. Les techniques ne sont pas apprises mais re-découvertes par le participant dans le laisser faire. C’est un mouvement primordial et naturel à la nature humaine. Un partage en fin de séance permet de transmettre à l’autre ce processus. Il n’y a pas d’interprétation sur les travaux réalisés, des liens sont simplement fait avec des artistes ou des mouvements artistiques devant les œuvres d’un  musée, d’une galerie ou de street art.  Une façon de se relier à une tribu artistique universelle.

 

www.wutao.fr

 

 

 

 

Mouv’arts est une pratique créative qui favorise l’approche globale et sensorielle dans la création ou sa perception. Cette approche se vit dans des activités artistiques et énergétiques .

Cette approche a été créée par Isabelle Martinez chargée d’action culturelle au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

où elle a mis en place le Pôle Bien-être au musée. 

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now